Wiki Descendants
Advertisement

Aurore est interprétée par ?

Avant Auradon[]

"Il était une fois, dans un pays lointain, le Roi Stéphane et La Reine Leah, qui étaient fort tristes de ne pas avoir d’enfants. Un jour, enfin, leur vœu fut exaucé. La Reine Leah mit au monde une fille qu’ils prénommèrent, Aurore. Ils choisirent ce joli nom poétique car cette enfant tant désirée illuminait déjà leur vie. On proclama donc un jour de fête dans le royaume afin que tous les sujets, nobles ou paysans, puissent venir rendre hommage à Aurore".

Des quatre coins du royaume, des milliers d’invités accourent pour assister au baptême de Aurore, qui venait d'être née. Dans la salle du trône, le Roi Stéphane et son épouse, La Reine Leah, sont là pour les accueillir. Parmi les illustres amis ayant fait le déplacement, le Roi Hubert, du royaume voisin, est venu accompagné de son fils, le Prince Philippe à qui Aurore a désormais été promise.

Descendues du haut des cieux, Flora, Pâquerette et Pimprenelle sont également présentes pour se pencher, elles aussi sur le berceau du bébé. Chacune exerce alors sa magie afin d’offrir un don à Aurore. Flora lui fait ainsi cadeau de la beauté. Pâquerette, quant à elle, lui donne une belle voix.

La fête est soudainement gâchée par l’arrivée de Maléfique, vêtue de noir, elle se vexe de ne pas avoir été invitée à la cérémonie. Refusant les excuses que lui adresse La Reine Leah, Maléfique décide de se venger en se penchant elle aussi sur le berceau de Aurore à qui elle promet un avenir funeste. Sa malédiction prévoit en effet qu’avant l’aube de ses seize ans, elle se piquera le doigt à la pointe d’une aiguille et en mourra, mais avec l’intervention de Pimprenelle, le terrible sort est néanmoins atténué. S’il lui est impossible de briser le charme, la magie de Maléfique étant trop puissante, La Fée Marraine prédit qu’en effet, une aiguille piquera le doigt de Aurore, mais que cette dernière n'en mourra pas. A la place, elle tombera dans un sommeil profond, duquel elle sortira grâce au baiser d'un prince.

Afin de mettre en sûreté son enfant, le Roi Stéphane ne tarde pas à décréter la destruction immédiate de tous les rouets du royaume. Sur leur conseil, Aurore est par ailleurs confiée à Flora, Pâquerette et Pimprenelle qui reçoivent la mission de l’éloigner du château en attendant l’anniversaire de ses seize ans. C’est pourquoi, en plein milieu de la nuit, le bébé est conduit au cœur de la forêt, pour y passer les prochaines années. Son prénom est alors changé pour que la jeune fille ne soit jamais démasquée.

Quinze ans plus tard, élevée à l’abri du monde dans La Chaumière enchantée, Aurore est devenue une charmante jeune fille. Cependant, se livrant chaque jour à ses tâches ménagères, Aurore sent que quelque chose se trame. Descendue de sa chambre, elle surprend en effet Flora, Pâquerette et Pimprenelle en pleine discussion: "Alors ? Est-ce que vous organisez un complot ?", demande-t-elle avec sarcasme. Amusée par la gêne créée chez ses marraines, Aurore est rapidement envoyée dans les bois pour chercher des mûres, elle est invitée à prendre tout son temps. Elle reçoit toutefois l’ordre de ne parler à personne. Flânant au milieu des arbres en faisant quelques vocalises, Aurore s’abandonne à ses rêves. Rejointe par ses amis les animaux, elle leur confie l’envie de rencontrer un jour celui qui partagera sa vie avec elle.

Observant le château au loin, Aurore regrette que Flora, Pâquerette et Pimprenelle continuent de la traiter comme une enfant. Submergée par la mélancolie, elle n’apprécie pas davantage de n’être jamais autorisée à parler à personne. Cependant, elle avoue avec malice aux animaux, avoir récemment désobéi. Elle dit avoir bel et bien rencontré un prince qui est jeune, grand, beau et si romantique. Tous les deux se sont promenés, ils ont parlé ensemble et avant de se quitter, il l’a prise dans ses bras.

Cette si belle romance n’était en réalité qu’un rêve. Aurore garde malgré tout espoir car il paraît que si on fait le même rêve plusieurs fois, il se réalisera un jour et elle a fait le même rêve au moins cent fois. Pour lui redonner le moral, les animaux de la forêt s’en vont voler les bottes, la cape et le chapeau du Prince Philippe qui, à quelques mètres de là, est en train de se sécher après avoir été précipité dans une mare, par son cheval Samson. Les lapins se glissent dans les bottes. Le hibou s’empare de la cape. L’écureuil emporte le chapeau. Ensemble, ils reconstituent le prince avec lequel Aurore se met à valser.

Emportée par ses pensées, Aurore n’aperçoit pas le Prince Philippe qui approche derrière elle. Effrayée par cet inconnu, elle tente de fuir mais le prince refuse de la laisser s’évaporer dans la nature. Reprenant la chanson, il explique à la belle que c’est lui, qu’elle a vu au beau milieu de son rêve. Tous les deux se mettent à danser au milieu des arbres. La romance s’empare alors d’eux.

Invitée à révéler son prénom, Aurore se reprend rapidement. Elle a reçu l’ordre de ne parler à personne. Sous le regard stupéfait de ses amis les animaux, elle décide de s’enfuir. Ramassant son panier et son châle, elle s'enfuit laissant derrière elle, le Prince Philippe. Elle s’autorise tout de même à lui donner rendez-vous le soir-même à la cabane, dans la vallée.

De retour à la maison, Aurore a l’heureuse surprise de découvrir le bon gâteau et la splendide robe que Flora, Pâquerette et Pimprenelle ont préparés pour son anniversaire. Au comble du bonheur, elle avoue sans tarder avoir rencontré un ravissant jeune homme, dont elle est tombée amoureuse. Sa joie est toutefois de courte durée. Choquées, les trois fées lui annoncent qu’elle est déjà fiancée depuis sa naissance au Prince Philippe. Elles lui révèlent en outre sa véritable identité. Elles ajoutent que dès ce soir, elle sera rendue à ses parents. En comprenant qu’elle ne reverra jamais le prince croisé dans les bois, Aurore a le cœur brisé.

A l'aube, Aurore est ramenée en vitesse au château. Elle est alors conduite dans sa chambre où Flora, Pâquerette et Pimprenelle lui offrent un dernier présent, sa couronne, symbole de la royauté. Observant son reflet dans le miroir, Aurore ne peut contenir sa peine. Absolument dévastée, elle fond en larmes sur sa coiffeuse. Les trois fées décident dès lors de la laisser seule et quittent la pièce.

Soudain, le feu dans la cheminée s’éteint. De la fumée verte s’élève et deux yeux perçants. C’est l’ombre de Maléfique qui appelle la jeune princesse. Ensorcelée, Aurore quitte sa chambre. Suivant la lueur verte, elle grimpe une à une les marches qui la conduisent vers la plus haute tour du château. Au sommet, un rouet l’attire irrémédiablement. Tendant la main, la princesse ne peut résister à l’envie de toucher la pointe de l'aiguille. Lorsque Flora, Pâquerette et Pimprenelle arrivent pour la secourir, il est déjà trop tard. Aurore gît au sol, inanimée, sous l’oeil de Maléfique, hilare.

Effondrées, les trois fées allongent le corps inerte de Aurore dans son lit. Pour ne pas avoir plus de chagrin, elles décident ensuite de plonger tout le château et l’ensemble de ses occupants dans un sommeil profond, en attendant des jours meilleurs. En endormant le Roi Hubert, elles apprennent que le Prince Philippe a rencontré il y a peu une paysanne. Il ne peut s’agir que de Aurore. Les trois fées se mettent donc en route pour retrouver le prince. Pensant le retrouver à La Chaumière enchantée, elles ne découvrent que son chapeau tombé sur le sol. Le Prince Philippe a été capturé par Maléfique. Les trois fées se doivent de lui venir en aide.

Après un combat contre Maléfique qui est transformée en dragon, elle a finalement perdue le combat. Flora, Pâquerette et Pimprenelle accompagnent le Prince Philippe jusqu’à la chambre de Aurore. La belle est toujours endormie. D’un doux baiser, le prince parvient alors à l’extraire de sa torpeur. Retrouvant ses esprits, Aurore sourit. Le sort est brisé et en même temps qu’elle, tout le château revit lorsque la cour, les gardes et les altesses royales se réveillent à leur tour.

C'est avec une joie immense que tout le monde s’extasie à la simple vue de Aurore et du Prince Philippe qui descendent le grand escalier menant vers la salle du trône. Après avoir fait la révérence, la princesse se précipite vers sa mère, La Reine Leah pour l’embrasser. Déposant un baiser sur la joue du Roi Hubert qui ne comprend rien de la situation, elle rejoint ensuite son prince pour valser avec lui.

Descendants[]

Pendant le couronnement de Ben, elle est derrière sa fille, Audrey et sa mère, La Reine Leah. Aurore se tient aux côtés de son mari, le Prince Philippe.

Descendants 2[]

On voit rapidement Aurore apparaître à côté de son mari, le Prince Philippe, au moment du Bal des débutantes.

Notes[]

  • Elle est décrite comme quelqu'un de belle, timide, sophistiquée, romantique, indépendante et confiante.
Advertisement