Wiki Descendants
Advertisement

Lumière est interprété par Jan Bos.

Avant Auradon[]

Après le terrible jour où le prince refuse d’accorder l’hospitalité à une vieille mendiante, qui était en fait une créature enchanteresse, Lumière et les autres servants du château sont transformés en objets animés. Devenu un chandelier, Lumière est le premier à faire preuve de compassion et de gentillesse envers Maurice, le père de Belle, quand le vieil homme franchit la porte du château après s’être perdu dans les bois. Malgré les objections de son acolyte Big Ben, Lumière offre en effet l’hospitalité au père de Belle en lui proposant de se réchauffer au coin du feu, dans le fauteuil de La Bête. Quand La Bête surgit fou de rage de voir un étranger dans sa demeure, Lumière tente de se justifier mais assiste impuissant à la colère de son maître, qui enferme Maurice dans son cachot.

Venue secourir son père, Belle accepte de prendre sa place comme prisonnière de La Bête. Pensant au moyen de rompre le sortilège, Lumière suggère à son maître d’offrir à Belle une chambre, plus confortable que les cellules du cachot. Si elle ne semble pas réceptive à cette suggestion, La Bête accepte finalement et conduit Belle vers sa chambre. En chemin, Lumière l’encourage à lui faire la conversation et à lui dire des mots gentils et pousse La Bête à l’inviter à dîner.

Tandis que La Bête attend Belle pour le dîner dans la salle à manger, Lumière évoque le fait que la jeune fille puisse être celle qui rompra le charme, avec Mme Samovar, il conseille à La Bête de se rendre plus présentable, de se conduire en gentleman, d’accueillir son invitée avec un sourire, de l’impressionner avec son humour, de la couvrir de compliments et surtout, de dominer son caractère, mais quand Big Ben se présente pour annoncer que Belle ne viendra pas dîner, La Bête se précipite alors à sa porte et face à son refus, ordonne qu’elle reste enfermée sans avoir droit à quoi que ce soit.

Suivant les instructions de La Bête, Big Ben confie à Lumière le soin de garder la porte de la chambre. S’il s’exécute d’abord, le chandelier part ensuite fricoter derrière des rideaux avec Plumette, un plumeau pour qui il a manifestement le béguin. Il rate ainsi la sortie de Belle qui se dirige vers les cuisines. Lumière décide alors d’accueillir la jeune femme comme il se doit, en l’invitant à rejoindre la salle à manger pour un dîner en musique. Formidable maître de cérémonie, il livre à Belle un spectacle somptueux lors de la chanson "C'est la Fête", grâce à une impressionnante mise en scène et une chorégraphie de tous les autres objets animés du château.

Après le spectacle, Belle demande à Lumière et Big Ben de lui faire découvrir le château et profitant de leur inattention, s’aventure dans l’aile Ouest, où La Bête lui avait pourtant défendu de se rendre. Furieuse de voir la jeune femme tenter de toucher sa rose magique, La Bête entre dans une colère folle et effraie sa prisonnière qui s’enfuit alors du château. Encerclée par des loups, Belle est sauvée par La Bête qu’elle ramène blessée au château. Tandis que l’hiver arrive, Lumière et ses acolytes assistent au rapprochement de Belle avec La Bête. Pour lui montrer l’affection que son maître porte à son hôte, Lumière lui suggère de lui offrir quelque chose de spécial en lien avec ce "qui émoustille son intérêt", la bibliothèque du château et tous les livres qu’elle contient.

Plus tard, quand une soirée romantique se prépare, Lumière supervise la toilette de La Bête et tente de lui donner confiance en lui, lui conseillant de se montrer "téméraire, audacieux" et de déclarer sa flamme à Belle, le moment venu. Au cours du dîner, Belle emmène La Bête vers la salle de bal, pour une danse romantique où la jeune femme se blottit contre son partenaire, sous le regard enjoué de Lumière et Big Ben. Dans un acte d’amour, La Bête accepte finalement de rendre sa liberté à Belle, afin de secourir son père gravement malade. Cette décision atterre les objets enchantés du château, convaincus que l’ultime chance de rompre le sortilège et par là même de retrouver leur apparence humaine, vient de s’envoler.

Quand le château est assailli par une horde de villageois ayant appris l’existence de La Bête, Lumière prend la direction des opérations, organisant la riposte des objets enchantés et lançant l'attaque au moment où Lefou le saisit dans sa main. Menacé d’être brûlé par le complice de Gaston, le chandelier est sauvé par Big Ben, avant de lui-même secourir Plumette des mains d’un villageois ayant commencé à la déplumer. Si les assaillants battent en retraite, Gaston, lui, s’est aventuré dans le château pour combattre La Bête et parvient à le poignarder sous le regard de Belle, revenue auprès de lui.

Lumière, Big Ben et Mme Samovar assistent impuissants à la mort de La Bête, au moment où la dernière pétale de la rose magique tombe et juste après que Belle lui a déclaré son amour. Le sort est alors rompu et Lumière retrouve son apparence humaine, comme tous ses acolytes du château. La Bête redevenu en prince, se réjouit de revoir ses domestiques sous leur véritable apparence. Lors du bal royal, Lumière tente de rejoindre la charmante Plumette, mais il est empêché par Big Ben qui le retient. Les deux hommes se disputent au sujet de Belle, prétextant avoir tous deux dit le premier que la jeune fille serait celle qui romprait le charme.

Descendants 2[]

Lumière est un membre du personnel de La Bête et Belle, c'est un des gentils de Auradon. Il est aussi l'annonciateur lors du Bal des débutants disant à Mal "Jeune fille, vous êtes au top".

Notes[]

  • Il peut facilement gérer ses flammes et il est un fidèle membre du personnel de La Bête.
  • Il est décrit comme quelqu'un de romantique, démonstratif et chaleureux.
Advertisement